Comment réagissez-vous à la transformation du robot Sophia en citoyen saoudien?

Récemment, je suis tombé sur la dernière innovation concernant un nouveau robot appelé SOPHIA développé par la société hongkongaise Hanson Robotics. Selon le fabricant, David Hanson, Sophia possède une intelligence artificielle et est capable d’imiter les gestes humains, les conversations avec les autres. À ma grande surprise, ce robot a obtenu la citoyenneté en Arabie Saoudite le 28-10-2017 et semble avoir déjà plus de droits que les femmes du pays. Après avoir lu ceci, j’ai senti que les gens étaient totalement fous. Comment peuvent-ils facilement donner liberté, respect et égalité à un robot sans vie inventé par un homme tout en donnant liberté, respect et égalité à une femme créée par Dieu si fort !!! Les femmes doivent bénéficier de droits égaux à tous égards et ne doivent en aucun cas être méprisées. Les femmes aussi ont des rêves, des souhaits et des ambitions comme tout homme. Sans eux, ce monde n’est qu’un endroit vide où vivre. Les choses doivent être placées dans le bon ordre pour rendre le monde meilleur.

Le droit fondamental dans le Royaume d’Arabie saoudite est la charia et l’autorité du roi lui-même.

Comme le judaïsme, l’islam interdit la création d’images dites taillées.

Voici deux passages (de: Aniconism in Islam) qui semblent appuyer ce point de vue:

«Aisha a raconté:
(La femme du Prophète) J’ai acheté un coussin avec des images (d’animaux). Quand l’apôtre d’Allah l’a vu, il s’est tenu à la porte et n’est pas entré. J’ai remarqué le signe de désapprobation sur son visage et j’ai dit: “O apôtre d’Allah! Je me repens devant Allah et son apôtre. Quel péché ai-je commis?” L’apôtre d’Allah a dit: “Quel est ce coussin?” J’ai dit: “Je l’ai acheté pour vous afin que vous puissiez vous asseoir dessus et vous allonger dessus.” L’apôtre d’Allah a dit: “Les fabricants de ces images seront punis le jour même de la résurrection, et on leur dira: “Donnez vie à ce que vous avez créé (c.-à-d. ces images)”. “Le Prophète a ajouté:” Les anges de (Miséricorde) n’entrent pas dans une maison où il y a des images (d’animaux). “- Muhammad al-Bukhari, Sahih al-Bukhari

A’isha a rapporté: Le messager d’Allah (que la paix soit sur lui) m’a rendu visite. et j’avais une étagère avec un mince rideau de tissu suspendu. dessus et sur lequel il y avait des portraits. À peine l’a-t-il vu qu’il l’a déchiré et que la couleur de son visage a subi un changement et il a dit: Aisha, le supplice le plus cruel causé par la Main d’Allah au Jour de la Résurrection serait réservé à ceux qui imitent dans l’acte de sa création. A’isha dit: Nous l’avons déchirée en morceaux et en avons fabriqué un ou deux coussins. – Musulman ibn al-Hajjaj, Sahih Musulman

Il semblerait que l’octroi de la citoyenneté à un robot soit une sorte de cascade de relations publiques destinée à faire figurer un doigt dans l’œil des fondamentalistes wahhabites, tout en faisant paraître l’Arabie saoudite plus progressiste qu’elle ne l’est en réalité.

Si une véritable intelligence artificielle consciente et consciente de soi existe, nous voudrions peut-être revenir sur la question de savoir ce qui constitue une «personne» légale. Cependant, jusque-là, octroyer la citoyenneté à un robot est un peu comme octroyer la citoyenneté à une automobile ou un appareil de cuisine.

On m’a demandé de répondre à cela. Tout d’abord, c’est à peu près une cascade de relations publiques. En tant que citoyenne saoudienne, serait-elle reconnue comme une femme ou simplement comme une machine à l’allure féminine? Qu’est-ce que les Saoudiens en sortent?

Mis à part la guerre et les menaces terroristes, très peu de personnes de cette partie de ce monde ont eu un impact sur moi, à l’exception du prix de l’essence. Cependant, lorsque j’ai battu Mir Faizal du CERN, qui a grandi en Arabie saoudite, il a détecté des univers parallèles qui, selon lui, ne seraient pas possibles. Il a ensuite échoué dans la recherche de ces “vrais univers” qu’il prétendait pouvoir une autre belle victoire professionnelle à ajouter à mon mur…

Ma réaction initiale, semblable à celle de nombreux Saoudiens et non Saoudiens, a été que c’était une blague. un gadget de relations publiques qui n’a pas fonctionné comme prévu.
Mais y penser plus, c’était insultant.
c’est une insulte aux musulmans du monde entier qui doivent passer par beaucoup de bureaucratie et payer des sommes déraisonnables pour accéder aux lieux saints, car ils ne sont pas citoyens.
C’est une insulte aux peuples dont les ancêtres ont vécu dans la péninsule arabique pendant des siècles, élevant du bétail partout dans le pays avant que des frontières artificielles n’aient été créées et qu’ils soient devenus apatrides.
C’est une insulte aux couples saoudiens / non saoudiens qui doivent passer par l’enfer pour gérer les formalités administratives du gouvernement: voyager, travailler, étudier, etc., tout cela parce que l’un d’eux n’est pas citoyen.
C’est une insulte aux femmes saoudiennes qui ont des enfants de maris non saoudiens qui ne peuvent obtenir la citoyenneté, en dépit du jugement islamique selon lequel “l’enfant de la soeur d’un peuple en fait partie”.
C’est une insulte pour les personnes qui ont la citoyenneté saoudienne, mais ne disposent pas des connexions nécessaires pour bénéficier des soins de santé “gratuits” et des concessions de terres “gratuites” que la machine de relations publiques continue de faire connaître au monde.

A2A.

Réactions, par ordre de séquence:

  • Quelle? Comme la décision américaine sur les entreprises en tant que citoyens? Quel pays?
  • Oh, tous les techniciens cherchent des documents. Juste comme ces gens. Ne peut même pas traiter avec de vraies femmes.
  • Alors, ça parle (proverbe là-bas?) Et sourit (comme les petites choses qui marchent à 3 pas, ou plus, derrière)?
  • Bien sûr, gimmick, mais plein de Jungians (ou Carl’ians).

‘Enuf.

C’est peut-être un pas en avant dans la technologie mais je n’ai pas vu ça:

  1. Cela ressemblait à un gadget marketing.
  2. L’événement n’a pas semblé saoudien.
  3. Citoyenneté? Vraiment? Loi sur la nationalité saoudienne

Je me sentais comme si c’était un Siri avancé parlant.

Il s’agit là d’un coup de pub qui détourne les investisseurs du premier appel public à l’investissement Aramco du fait que l’Arabie saoudite se noie (les dépenses sont multipliées par 4) et que, une fois les réserves épuisées, l’économie sociale saoudienne subira une transformation majeure (un crash).

Essentiellement, cela serait considéré comme un type de manipulation d’actions et de titres par le biais d’une publicité douteuse commanditée par le gouvernement pour faire en sorte que les actions d’Aramco et de l’Arabie saoudite apparaissent comme un bon investissement.

Je ne sais pas pourquoi on m’a demandé de répondre, mais si vous voulez connaître mon opinion…

Je n’en ai pas entendu parler et, fondamentalement, je m’en fiche. Je pense que c’est une démarche de relations publiques qui a peu de contenu ou d’importance.

Si vous voulez vraiment savoir à propos de Sophia, regardez cette vidéo:

C’est assez intéressant…

Je pense qu’il s’agit simplement d’un effort de relations publiques pour gagner la confiance des investisseurs en une société progressiste et pour faire en sorte que des entreprises de technologie du futur investissent en Arabie Saoudite.